16 déc. 2013

I ♥ TECHNO


Samedi soir, j'ai eu la chance d'aller à I TECHNO accompagnée de mes acolytes de toujours (Julia, Jules et Yaniss), qui m'ont eux-même offert la place (<3). J'étais partagée entre l'excitation et la peur quant au fait qu'on allait juste être 27 000 et que c'est le plus grand festival que j'ai fait.




Avant de décoller, un kebab était indispensable afin de tenir toute la nuit. On arrive vers 19h30, le parking blindé de monde, c'était assez impressionnant. Une fois dedans on découvre la salle principale (la Chill Out) où il y a le bar, un truc pour se faire les ongles et des mèches de couleurs dans les cheveux et tout ça gratuitement. Il paraît évident que je me suis faite une mèche de couleur bleue, mon âme d'émo n'a pas pu s'en empêcher, le pire c'est que j'étais contente sur le coup. Maintenant que ça a viré au vert j'ai un peu de mal. Mais bon, à partir du moment que c'est gratuit c'est cool (la crevarde). 


A partir de là, on a commencé le jonglage entre la Blue, la Green et la Red room. On a d'abord vu Bakermat qui était trop cool, au passage j'ai croisé un renard. 
A 22h on est allé voir Son of Kick qu'on a dû quitter assez tôt pour voir Jules jouer dans la Chill Out de 23h à 00h. On s'est tout de suite mis devant pour le soutenir, et on a hurlé autant qu'on le pouvait comme des groupies. Mais on s'en fou, c'est notre meilleur pote. ET IL A ASSURÉ L'ENCULÉ. Ya même des gonz qui nous ont demandé son nom, ça va pécho sévère. 

(désolée pour la qualité iPhone)


Jules

video
Bakermat


Une fois qu'il a terminé, on a couru voir UZ puis Netsky qui enchaînait juste après. 
A cause de nos vessies de pisseuses, on est arrivé en retard pour voir Gesaffelstein et Brodinski, c'était tellement plein que la sécurité empêchaient les gens de rentrer (ON AVAIT LA HAINE MON GARS), et enfin, le miracle, quelqu'un ouvre (sûrement illégalement) la porte de secours. J'ai couru comme une dératée, j'ai marché sur des gens mais rien à branler, ON EST RENTRÉ. Bon, à vrai dire Gesa je préfère le voir que l'entendre jouer, mais je ne l'ai même pas vu :'(. Du coup on a bougé voir Pendulum (so much love) MAIS Jules jouait encore donc on a re-bougé (mes jambes commençaient à m'insulter). 
C'est en compagnie de Dirtyphonics qu'on se décide à partir à 4h15. J'étais pas loin de ramper, je ne me suis assise que 10 minutes en 7h. 
Étonnamment, mon petit être a survécu tout le long, j'étais trop excitée pour être fatiguée. C'était grave cool, les gens étaient posés, les artistes se sont donné, je vous le recommande pour l'année prochaine. Dire que j'ai failli ne pas y aller, j'ai les meilleurs potes de l'univers.


Bon, vu que j'suis méga cool, je fais de la pub pour Jules parce qu'il est trop fort et trop beau :

video


video
NETSKY


1 commentaire :